Témoignage de Fanny,

Mymy de Tess (6 ans et demi)

Décembre 2021

« De septembre 2018 à juin 2021, Tess a fréquenté une école maternelle publique. Cette école lui a permis d’acquérir des compétences socio-émotionnelles importantes : Tess a, en effet, été en capacité à se lier d’amitié avec ses camarades de classe et à mieux gérer ses émotions face à l’échec. Des regrets ont cependant pris forme. Parce que Tess n’avait pas le baccalauréat à la fin de l’année, sa soif d’apprendre n’a pas été assouvie [rires]. Parce que Tess et ses camarades de classe étaient systématiquement mis devant la télévision lors des récréations dès qu’il pleuvait, dès qu’il faisait trop chaud ou dès qu’il y avait de la neige. Parce que l’école et les familles n’entretenaient pas de relations de partenariat. Depuis que Tess fréquente l’école « Les jeunes poussent autrement », la situation a bien changé. Si Tess continue à acquérir des compétences socio-émotionnelles (l’empathie et l’entraide), sa soif d’apprendre est enfin assouvie. Entre l’anglais, l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, les activités culinaires, « les expériences scientifiques » et les activités autour de la nature, notre fille s’épanouit pleinement. De plus, entre l’école et les familles, une histoire de partenariat est née. Nous marchons, main dans la main, pour l’intérêt des enfants qui fréquentent l’école « Les jeunes poussent autrement ». Nathalie, Ben, Amandine et Pierre-Yves sont, en effet, d’une patience exemplaire et d’une écoute remarquable, autant auprès des enfants qu’auprès de leurs parents.

Une communication bienveillante et des échanges constructifs et enrichissants prennent souvent forme au sein de cette école. Si Pierre-Yves a pris le temps de répondre à mes nombreuses questions avant la rentrée scolaire, je peux l’affirmer aujourd’hui. Oui, j’ai pleinement confiance en l’équipe éducative. Et enfin, je souhaite remercier Nathalie, Ben, Amandine et Pierre-Yves d’avoir accueilli notre famille avec un profond respect et une indifférence étonnante. Tess grandit, en effet, dans une famille homoparentale, auprès de deux mamans (surnommées Maman et Mymy). Si notre famille est différente, nous cherchons à être traitées comme les autres. Ce qui est largement le cas. Merci encore pour tout que vous apportez ! »

Témoignage de Khier et Sophie

Parents de Naël (petite section)

Décembre 2021

« Naël notre petit garçon de 3 ans et demi a découvert la grande expérience de sa première rentré scolaire à l’école maternelle de notre petite ville en septembre. Plein d’enthousiasme au début, nous avons constaté que Naël changeait progressivement d’attitude, se renfermant sur lui. Sa joie de vivre s’est muée en colère et tristesse. Les matins se sont transformés en véritable souffrance refusant simplement de vivre sa journée. Il ne réussissait pas à s’adapter à l’école, son organisation et son cadre Après plusieurs rdv à l’école avec l’institutrice et deux rdv médicaux montrant un vrai mal être, nous avons décidé de rechercher une nouvelle structure répondant à ses besoins. Il ne nous était plus possible d’avoir le cœur à l’envers chaque jour d’école qui passait et se dire que ce premier départ dans la vie était aussi difficile.

Notre bonne étoile et une recherche sur Internet du côté des écoles alternatives nous ont fait découvrir l’existence de cette toute nouvelle école. Deux échanges d’une grande qualité avec M. Clément directeur de l’école très à l’écoute et comprenant nos angoisses et désarrois nous ont redonné espoir. La première visite de l’école dans cet écrin de verdure a été un vrai coup de cœur; Naël a autant apprécié que nous parents. La décision de le retirer de l’école public pour cette nouvelle aventure  s’est prise en quelques jours en accord avec Naël. La rentrée après les vacances de La Toussaint s’est déroulée en douceur avec une équipe enseignante très à l’écoute. Naël était attendu et ça change tout. Aujourd’hui, Naël est un petit qui a retrouvé toute son énergie joyeuse; heureux de se lever le matin et de simplement vivre sa journée. Les apprentissages ludiques sont au rythme de l’enfant. Naël est fier de nous raconter les enseignements de la journée: épeler son prénom, compter etc… et  adore le rituel du soir avec les câlins. Cette classe multi niveaux lui permet également d’infuser et de s’imprégner des activités vécues par les plus grands; notamment entendre parler anglais lui plait beaucoup. Notre cœur de parent est désormais très léger car nous voyons notre petit s’épanouir. Si nous pouvions remonter le temps, nous aurions adoré évoluer et apprendre de cette manière. Nous remercions de tout cœur le professionnalisme, l’enthousiasme,  la bienveillance et la capacité de l’équipe enseignante Nathalie, Ben et Amandine à s’adapter à Naël dans son individualité. Nous pensons profondément que cette belle rencontre a changé le destin de notre petit et ça n’a pas de prix. Si la lecture de ce témoignage vous touche, n’hésitez pas à contacter M. Clément; il répondra à toutes vos interrogations et attentes. »

Témoignage de Sophie et Stephan

Parents de Malone (grande section)

Décembre 2021

« Notre fils a fait sa rentrée à l’école LJPA après 2 années passées dans une école publique classique. J’étais en quête d’une école qui place l’enfant au cœur du système en respectant son rythme intellectuel et physiologique et nous avons été séduit par le projet de Nathalie. Notre fils n’est plus limité, ce qui a eu des répercussions immédiates sur son épanouissement, son équilibre et sa motivation. Il a enfin de l’enthousiasme à aller à l’école et à nous raconter ses activités du jour, expériences et découvertes.

La pédagogie par la nature, la bienveillance des adultes envers les enfants et des enfants entre eux, l’apprentissage quotidien de l’anglais sont des stimulus incroyables. Toute la famille en bénéficie! Il n’y a pas une journée où nous n’avons pas le droit à une chanson en anglais dans la voiture ou dans la douche 😉 Nathalie, Ben et Amandine forment une super équipe très dévouée et nous leur sommes très reconnaissants. »

Témoignage de David et Anne

Parents d’Orion (moyenne section)

Novembre 2021

“L’école du bonheur…l’école devrait toujours ressembler à ça. Il y règne une ambiance douce tant pour les enfants que pour les parents. Une ouverture d’esprit qui permet les apprentissages de manière ludique lorsque l’enfant en exprime l’envie. Orion rapporte des mots d’anglais à la maison, progresse de jour en jour en graphisme et avance à grand pas en lecture et en écriture non pas parce que c’est le moment, mais seulement parce qu’il est prêt pour cela et que ses appétences le poussent dans ces directions. Une équipe pédagogique enjouée et à l’écoute de nos bouts de choux quant à leurs rythmes, leurs émotions et leur travail. Nous voyons Orion s’épanouir au fil des semaines et acquérir une confiance en lui grandissante…un vrai beau cadeau pour la vie. Et pour ne rien gâcher, le cadre et incroyable avec les animaux de la ferme qui, à proximité de la cour des enfants, passent leur journée à paître au son des éclats de rire.

Nathalie, Ben, Amandine et Pierre-Yves, un immense merci.”

Retour en commentaire (Instagram)

Témoignage de Guillaume et Minori

Parents d’Enoto (toute petite section)

Novembre 2021

“Ayant été au cœur d’un projet d’école alternative près de notre domicile où nous voulions inscrire Enoto, notre petit bout de 2 ans et demi, mais qui malheureusement ne s’est pas concrétisé, nous avons été très heureux de découvrir Les Jeunes Poussent Autrement qui correspondaient parfaitement au projet que nous suivions (La Ruche près de Dreux). L’enseignement bilingue est un vrai plus, on sent que les enfants sont contents d’être là et participent à de super projets (permaculture, cuisine, ateliers artistiques,…). Notre petit Enoto s’est très bien intégré malgré le fait qu’il soit le plus petit, ses camarades prennent soin de lui, le mot camaraderie prend tout son sens ici. L’école n’étant pas encore obligatoire pour lui, nous avons pu choisir de ne le mettre que la matinée à l’école avec la possibilité de le laisser déjeuner avec ses copains. C’est pour nous une parfaite proposition et transition pour l’année prochaine. Depuis qu’il est à l’école, on l’a vu évoluer et grandir vitesse grand V, tout notre entourage le trouve très ouvert et curieux. De nature timide et la situation n’aidant pas aux rencontres (C’est Minori qui le gardait à la maison donc ni nounou ni crèche pour Enoto), on sent que cela lui fait un bien fou pour son développement d’être dans cet environnement.

 Il nous parle avec joie et entrain de ses activités à l’école, de ses camarades et bien sûr des enseignants (clin d’œil à Ben). Enoto étant franco-japonais, nous avons été sensibles au déroulement d’une journée de classe avec la pause déjeuner où les enfants aident à mettre les couverts, débarrassent et aident au rangement, en prenant soin du lieu où ils étudient, de la même manière que cela se passe au Japon. L’école est au milieu d’un pré où broutent vaches, moutons et chèvres, et facile d’accès pour nous qui avons un peu de route (près de la nationale N12). Nous sommes très reconnaissants et admiratifs de l’équipe enseignante et plus particulièrement Nathalie et Pierre Yves qui portent ce projet à bout de bras (littéralement avec les travaux qu’ils ont du faire dans les locaux), nous espérons de tout cœur que ce projet continuera et grandira même, afin de continuer à donner à nos enfants le projet éducatif qui nous correspond et que nous partageons. Je ne crois pas m’avancer en affirmant que tous les parents d’élèves auraient aimé avoir une scolarité identique !”

Témoignage de Michael Gabriel

Père de Kevin (moyenne section)

Mars 2021

4 mars 2021

« Nous sommes une famille chanceuse d’avoir trouvé Nathalie Clément comme tutrice ponctuelle pour notre fils de 3 ans. Nous aimerions partager avec vous, pourquoi nous avons besoin de son soutien et pourquoi nous sommes très intéressés par son projet. Notre famille est multinationale, avec un père américain et une mère ukrainienne. Depuis le début, notre langue à la maison a été l’anglais car notre niveau est bien meilleur qu’en français. Avant l’école maternelle, notre fils était gardé par sa grand-mère ukrainienne qui ne parle ni anglais, ni français. Du coup, la deuxième langue de notre fils est ukrainienne. Sa difficulté à s’exprimer en français est la source de beaucoup de tracas à l’école. Il a des problèmes pour suivre les consignes de la maitresse. Dans son livre d’exercices, les activités sont mal suivies ou une aide lui est nécessaire. D’autre part, notre fils se sent un peu rejeté par les autres enfants, avec lesquels il n’arrive pas à communiquer, il se sent donc isolé.

En tant que parents, nous comprenons qu’il a besoin d’une attention supplémentaire, mais dans l’école publique, ils sont débordés par des classes surchargées. Ils ne peuvent pas lui accorder l’attention nécessaire, afin qu’il puisse rattraper son retard en langue française. L’école Montessori est juste à côté de chez nous, cependant, elle n’est pas accessible d’un point de vue économique. Heureusement, nous avons trouvé Natalie Clément, par le biais de Facebook, en lisant un article similaire d’une maman habitant notre ville. Notre fils a pu commencer quelques heures de cours durant les vacances scolaires avec Nathalie. Après 3 leçons, notre enfant est devenu beaucoup plus bavard ! Il cherche à s’exprimer avec des mots et des petites phrases en français, il fait beaucoup plus d’effort pour comprendre les consignes en français. Avant, il parlait avec un mélange de mots incohérents et lorsqu’une personne ne le comprenait pas, il pleurait beaucoup et devenait très silencieux. Aujourd’hui, il n’est plus bloqué, durant nos promenades il parle à tout le monde ou il chante en français ou en anglais. La transformation est assez radicale. »

20 mars 2021

« Comme je l’ai déjà mentionné précédemment, le français est la troisième langue de notre fils Kevin, après l’anglais et l’ukrainien. Pour nous, il est normal qu’il soit beaucoup plus lent que les autres enfants de sa classe à communiquer en français.

Après 3 matinées de cours avec Nathalie, nous avons été surpris de voir à quel point il est devenu plus communicatif. Quand j’ai emmené Kevin à l’école publique, sa maîtresse me l’a confirmé à la fin de la semaine suivante, me racontant à quel point Kevin avait changé depuis les vacances. Notre fils n’était plus timide et parlait avec tous les autres. C’était presque comme si Kevin était une personne différente. Un très grand merci à Nathalie pour avoir libéré le potentiel de notre fils Kevin afin qu’il apprenne le français. »